Lignes‎ > ‎

Grand Genève (CEVA-Léman Express)



Le Léman Express

  • 6 Lignes ;
  • 1 réseau long de 230 km ;
  • 3 liaisons grandes lignes vers la Suisse, 2 vers la France ;
  • 4 réseaux de TER en correspondance directe ;
  • 4 réseaux de Régio Express en correspondance directe ;
  • 45 gares desservies sur 2 pays.

        Dès le 15 décembre 2019, retrouvez le Léman Express, le 1er RER transfrontalier qui révolutionnera vos déplacements !!


        Un billet unique pour un trajet direct !
       Des nouveaux trains toutes les demies heures entre Genève et votre gare.
       De nombreux aménagements de vos gares sur un réseau modernisé.


       Les horaires :

       Les horaires seront publiés courant mai/juin. L'ARDSL les publiera dès qu'elle en aura la connaissance.


       Les tarifs:

       Les tarifs seront publiés courant mai/juin. Il seront calculés de la même façon que pour l'abonnement TER kilométriques actuel en France, et respecteront les tarifs actuels
        en vigueurs sur Suisse. Un trajet tranfrontalier aura donc un tarif prenant en  compte une addition de chaque kilomètre parcouru selon le système en vigueur sur le réseau.

        Un trajet donné pourra se régler indifféremment dans les 2 devises (CHF, EUR).

        L'ARDSL publiera les tarifs officiels dès qu'elle en aura la connaissance.




Actus Léman Express

Le Léman Express menacé par une histoire d'antenne ? (25/03/19)


Le Léman Express doit entrer en service intégralement le 15 décembre 2019 sur l'intégralité du réseau. Trois branches du Léman Express relieront la Haute-Savoie depuis Genève, une vers Évian, une vers Annecy, et une vers Saint-Gervais, desservant toute la vallée de l'Arve.

Pourtant, à moins de 9 mois de son entrée en service, le Léman Express est déjà menacé.

Certains riverains de la gare de La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie) s'opposent à la création d'une antenne-relais GSM-R en gare, indispensable pour permettre l'arrivée du Léman Express. Or, sans cette antenne-relais, le Léman Express ne peut pas relier Genève à Annecy et à la vallée de l'Arve et Saint-Gervais.

Le fait de décaler cette antenne risque, pour sa part, de compromettre le succès commercial de ce train, car il induirait un report significatif de la mise en service du Léman Express.

L'ARDSL tire donc le signal d'alarme. Elle a rédigé un communiqué de presse, co-signé avec le Groupement Transfrontalier Européen et l'association Inspire, dénonçant les menaces graves sur le Léman Express, et relevant les risques induits pour les cantons de Genève et de Vaud et le département de la Haute-Savoie.




L’ARDSL salue un engagement sans précédent du Grand Annecy pour le Léman Express (29/09/17)

Le Léman Express est une nouvelle offre de trains qui reliera dans deux ans (décembre 2019) les gares de Haute-Savoie aux gares genevoises. Cette révolution du transport public desservira le Grand Annecy et ses 200'000 habitants avec un train par heure entre Annecy et Genève. Ces trains proposeront une véritable alternative aux 13’500  frontaliers du bassin annécien qui subissent chaque jour les nombreux bouchons du nord d’Annecy et de Bardonnex. Ils pourront profiter de trains neufs pour transformer leurs trajets en temps utile : travailler à bord sur son ordinateur, lire ou tout simplement se reposer en toute sécurité et dans aucun rejet de pollution atmosphérique.

Le Léman Express va aussi pouvoir amener des milliers de touristes de Genève et de toute la Suisse à Annecy. C’est une nouvelle clientèle à fort pouvoir d’achat dont le tourisme et le commerce annéciens vont pouvoir profiter pleinement.

Lors de son Conseil communautaire du 28 septembre, les élus du Grand Annecy ont voté à l’unanimité une convention avec l’Etat et SNCF Réseau de cofinancement des modernisations des gares d’Annecy et de Pringy permettant d’accueillir le Léman Express pour un montant de 1,2 m€ sur un total de 5 millions d’Euros.
L'Association Rail Dauphiné Savoie Léman se réjouit du choix opéré par l'agglomération d'Annecy de participer à la modernisation ferroviaire du nord de l’agglo. Pour le président de l'ARDSL, « il s'agit d'un choix historique pour le devenir du bassin d'Annecy qui se prononce en faveur du développement l'axe ferroviaire Annecy-Annemasse-Genève et ses prolongements vers la vallée de l'Arve. Je salue en particulier la volonté de Jean-Luc RIGAUT, Maire d’Annecy et Président du Grand Annecy, qui a la vision de développer le ferroviaire vers Genève et le reste du département.»

L’ARDSL invite dès à présent tous les acteurs annéciens à se mobiliser pour réussir l’arrivée du Léman Express sur le Grand Annecy : pôle de correspondance de bus à la gare de Pringy, intégration tarifaire commune SIBRA-TER, retour des trains St Gervais-Lyon par Annecy qui permettent, en complément du Léman Express, une cadence aux 30 mn entre Annecy et Groisy, modernisation complète de la ligne Annecy-Annemasse à moyen terme.

Vidéo YouTube




Sauvons la Rotonde ferroviaire d'Annemasse (01/02/17)


Retrouvez ici notre dossier complet (courriers, retours presse)








CEVA : le bout du tunnel ? (02/07/16)

http://www.ardsl.org/lignes/rer-grand-geneve/ARDSL_Acteurs_Economie_CEVA_Juillet2016.pdf

Interview du Président de l'ARDSL dans un dossier spécial des "Acteurs de l'économie Rhône-Alpes" de juillet 2016.

Dossier CEVA Acteurs de l'économie
(fichier .pdf)









Contribution au SCOT du bassin annecienFile:TER à Pringy (74).JPG

Nous avons proposé l'intégration de l'arrivée du Réseau Express du Grand Genève à Annecy ainsi que la modernisation du Sillon Alpin Nord (ligne ferroviaire Aix-Annecy-Annemasse) comme axes majeurs et structurants du bassin annecien.

Contribution ARDSL au SCOT du bassin d'Annecy
(Fichier .pdf - 555 Ko)

 
 
 

 
Il l'a dit ! (10/10/13)
 

«Le CEVA est sans conteste un projet prioritaire de la Région Rhône-Alpes. Au-delà du seul projet d’infrastructure reliant Annemasse à la gare de Genève-Cornavin, la liaison CEVA impactera positivement l’ensemble du réseau ferroviaire de la Haute-Savoie. Le projet de RER franco-valdo-genevois sera mis en place sur l’ensemble de l’étoile d’Annemasse et permettra des liaisons entre Genève et Annecy, Saint-Gervais et Evian, toutes les 30 minutes aux heures de pointe, dans les deux sens, avec un objectif de près de 50 000 voyageurs par jour».

Président de la Région Rhône-Alpes in « Le Temps » du 10.10.2013

 


 
Communiqué de presse (08/10/13)
 
Vous pouvez télécharger le communiqué :
 
 

 

CEVA : la Région va-t-elle honorer ses engagements ? (08/10/13)

 

Le raccordement ferroviaire en cours de réalisation entre les gares de Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse, le fameux CEVA, sera opérationnel en 2017. Il fera enfin tomber le « mur de Berlin ferroviaire » entre le centre de Genève et la Haute-Savoie. Les chemins de fer suisses (CFF) vont alors intensifier et cadencer les dessertes entre Annemasse et Coppet ou Lausanne.

 

Mais pour les dessertes CEVA sur la Haute-Savoie en décembre 2017, il existe un obstacle majeur : le matériel roulant n’est toujours pas commandé alors que 32 mois sont au minimum nécessaires pour la livraison des premiers trains, sans compter les mises au point et les retards de livraison.

 

Nous somme en octobre 2013, il ne reste donc plus beaucoup de temps pour le commander.

 

Faute de matériel roulant, les liaisons avec la Haute-Savoie ne pourront pas être assurées fin 2017.

 

L’enjeu est vital pour la Haute-Savoie. Le CEVA n’est pas un simple RER genevois, il va apporter des améliorations considérables pour les déplacements transfrontaliers et internes au département.

Ainsi les lignes Annemasse – Evian, Annemasse – La Roche, Annecy – La Roche et La Roche – Saint-Gervais bénéficieront de deux trains dans chaque sens durant les heures de pointe. Le Chablais, la vallée de l'Arve et le bassin annecien bénéficieront de relations directes avec le centre de Genève.

 

Le CEVA servira bien sûr aux 63.000 travailleurs frontaliers résidant en Haute-Savoie mais son impact sur l’économie du tourisme permettra d’attirer un million de touristes supplémentaires et la création de 1.200 emplois (voir notre focus ci-après).La branche du CEVA au delà d’Evian avec la réouverture de la ligne ferroviaire de 17 km entre Evian et Saint-Gingolph permettra des relations directes Genève – Sion via la France et Annecy – Sion. Cette réalisation offrira la possibilité de circuits ferroviaires touristiques avec le tour du Léman ou le tour du Mont-Blanc.

 

Avec 1,7% de croissance annuelle, la Haute-Savoie connaît le plus grand essor démographique de Rhône-Alpes et peut trouver dans le CEVA un débouché économique et touristique exceptionnel, encore faut-il le vouloir !

 

Il est donc urgent de commander le matériel roulant afin de pouvoir bénéficier de cette manne économique dès décembre 2017.

 

William LACHENAL

Président de l’AEDTF (Association Européenne pour le Développement du Transport Ferroviaire)

Président de l’ARDSL (Association Rail Dauphiné Savoie – Léman)

 

 

Fait à Grenoble et Genève, le 08 Octobre 2013.

 


 

Focus : le CEVA une chance inédite pour l’économie de Haute-Savoie

 

Avec 14 millions de touristes par an, l'aéroport de Genève-Cointrin se situe comme un point d’attraction majeur en Europe. Or faute de transports structurants avec la Haute-Savoie, ces touristes délaissent le département malgré des atouts touristiques majeurs comme le Mont-Blanc ou le lac d'Annecy. Les tours opérateurs n’inscrivent pas la Haute-Savoie comme étape alors qu’ils le font volontiers pour la Jungfrau, le Château de Chillon ou le Montreux Oberland Bernois.

 

Avec le CEVA, Annecy sera plus proche que Montreux (59 mn contre 1h06). Ainsi de nombreuses visites sur la Riviera Vaudoise pourront avantageusement être remplacées par des excursions à Annecy.

 

St-Gervais sera plus proche que Martigny (1h20 contre 1h34). Les stations du Pays du Mont-Blanc (Flaine, Megève, Saint-Gervais, Chamonix) seront plus proches que celles du Valais : une révolution ! A noter qu’actuellement, un train toutes les 30 min relie Genève au Valais, principalement fréquenté par des touristes.

 

Les retombées du tourisme sont colossales pour Genève avec un chiffre d'affaires annuel estimé à 2 milliards d’€ et 18.000 emplois directs[i].

 

Avec cette connexion aisée, on pourra aisément attirer les 7 à 10% de cette manne touristique vers la Haute Savoie soit près d’un million de touristes supplémentaires.

 

7% de 2 milliards d’€ représentent 140 millions de chiffre d’affaires potentiels dont 70% pour la restauration-hôtellerie, soit près de 100 millions d’€ et 25% pour le commerce de détail, soit environ 35 millions €.

 

Et concernant les emplois, en appliquant 7% de part de de marché, le CEVA pourrait créer 1.260 emplois touristiques en Haute-Savoie. Ces emplois seraient principalement créés dans la restauration, les hôtels, les commerces et les services

 

La Haute-Savoie pourra rivaliser avec les hauts lieux du tourisme de Suisse romande et attirer près d’un million de touristes supplémentaires par an. Cela générera un chiffre d'affaires supplémentaires de 135M€ pour le secteur du tourisme et la création de plus d'un millier d'emplois.

 



[i] Source : http://ge.ch/dares/SilverpeasWebFileServer/conceptTourisme_Vision_2015.pdf?ComponentId=kmelia1049&SourceFile=1205224973578.pdf&MimeType=application/pdf&Directory=Attachment/Images/

 




Sous-pages (1) : Rotonde d'Annemasse
Ċ
Contact ARDSL,
26 juil. 2016 à 23:53
Ċ
Contact ARDSL,
26 sept. 2016 à 07:13
Ċ
Contact ARDSL,
9 oct. 2017 à 11:38
Ċ
Contact ARDSL,
9 oct. 2017 à 08:24
ą
Contact ARDSL,
9 oct. 2017 à 11:39
ą
Contact ARDSL,
10 oct. 2017 à 08:18
Ć
RCF_ITW_ARDSL_AnnecyLEXTGV_041017.mp3
(16249k)
Contact ARDSL,
9 oct. 2017 à 08:38
Ċ
ARDSL AEDTF,
17 déc. 2013 à 09:31
Ċ
ARDSL AEDTF,
17 déc. 2013 à 09:30
Ċ
ARDSL AEDTF,
20 déc. 2013 à 00:59
Ċ
ARDSL AEDTF,
17 déc. 2013 à 09:29
Ċ
ARDSL AEDTF,
9 oct. 2013 à 23:27
Comments